08 janvier 2010

Liberté et libre choix


Maria Montessori nous parle de la liberté qui doit être proposée à l'enfant dans son livre "l'esprit absorbant de l'enfant" que je suis en train de relire.
Aussi, j'ai eu envie de partager quelques passages avec vous, parce que cette question de liberté est bien difficile.
N'avez vous jamais ressenti cette sérénité et cette joie à agir en étant vraiment vous-même ? ... c'est ce qui me motive le plus à vivre chaque jour. Et c'est, bien-sur, ce que je souhaite à mes enfants aussi.

Maria Montessori appelle cela "la normalisation". Elle en parle dans le chapitre XVIII "construction sociale de l'enfant : normalisation".
"Les enfants de notre école nous ont démontré que leur véritable aspiration, c'est la persévérance dans le travail : cela n'avait jamais été observé, pas plus que le LIBRE CHOIX SPONTANÉ de l'enfant pour son travail.

Ceux qui suivaient une DIRECTIVE INTÉRIEURE
(chacun d'une façon différente)
s'occupaient à un travail qui leur apportait la sérénité et la joie;
et puis , il se produisit un phénomène que l'on n'avait jamais observé chez un groupe d'enfant :
UNE DISCIPLINE SPONTANÉE.
Ce phénomène nous frappa plus que tout le reste.
.../...
Si les circonstance extérieures ne permettent pas cette intégration,
les énergies continuent à pousser des formations partielles,
qui se développent anarchiquement, en déviant de leur but.
La main travaille sans but; l'esprit divague hors de la réalité;
le langage se complait en lui-même; le corps remue sans ordre."

Plus loin elle écrit :
"Le passage d'un stade à un autre survient toujours après un travail de la main accompagné de concentration."

Elle nous donne aussi quelques pistes sur ce qu'elle entend par LIBERTÉ.

"Ainsi dans certains pays, on a essayé d'appliquer la liberté et l'activité à l'école.
Mais la liberté et l'activité sont interprétées de façon trop empirique.
La liberté est entendue de façon trop primitive,
...comme l'acquisition immédiate d'une délivrance des liens répressifs,
...comme une suspension de la correction et la soumission à la volonté de l'adulte.
Le concept est évidemment négatif, puisqu'il ne comporte que l'élimination des coercitions.
Le résultat est souvent une simple réaction : un déchainement désordonné d'impulsions qui ne sont plus contrôlées, puisqu'elles ne l'avaient été auparavant que par la volonté des adultes.
LAISSER FAIRE ce qu'il veut à l'enfant qui n'a pas développé sa volonté,
C'EST TRAHIR LE SENS DE LA LIBERTE."

"Il en résulte des enfants désordonnés, parce que l'ordre leur avait été imposé par l'arbitraire des adultes;
des enfants oisifs, parce que le travail avait été imposé par les adultes;
des enfants désobéissants, parce que l'obéissance avait été une obligation."


Ce n'est donc pas par la force qu'on obtient une discipline intérieure...

Comme on dit chez moi ...
"Ce n'est pas en tirant sur les poireaux qu'on les fait grandir,
c'est par contre le meilleurs moyen de les arracher !."

"La LIBERTE, c'est au contraire, une conséquence du développement; c'est le développement, aidé par l'éducation des guides latents. Le développement est actif; c'est la construction de la personnalité atteinte par l'effort et la persévérance personnelle:
c'est le long travail que doit accomplir chaque enfant pour se développer lui-même.
Tout le monde peut commander et réprimer une personne faible et soumise; mais personne ne peut en développer une autre. Le développement ne peut s'enseigner."

La normalisation vient de la concentration sur le travail.
Il faut pour cela
que des motifs adaptés à provoquer cette attention se trouvent dans le milieu,
que les objets soient employés selon le but pour lequel ils ont été fabriqués,
cela conduire à un ORDRE MENTAL,
et que ces objets soient employés avec exactitude,
ce qui amènera la COORDINATION DES MOUVEMENTS.

L'ordre mental et la coordination des mouvements, guidés selon des critères scientifiques, préparent la concentration; elle libèrera les actions de l'enfant et l'amènera à la guérison de ses défauts.
Nous disons CONCENTRATION et pas seulement occupation.
Si les enfants passent indifféremment d'un objet à un autre, même s'ils s'en servent correctement, ce n'est pas suffisant pour que leurs défauts disparaissent.
Il faut que l'intérêt engage la personnalité."
.../...
L'activité par le libre choix des occupations devient le mode de vie constant : la guérison est l'entrée dans une nouvelle forme de vie.

La caractéristique principale reste toujours la même :
l'application au travail,
un travail intéressant,
choisi librement,
qui ait la vertu de concentrer sans fatiguer,
qui augmente les énergies et les capacités mentales,
et qui rende maître de soi.

Pour aider à ce développement, il ne suffit pas de n'importe quel objet;
il faut organiser des intérêts progressifs.
Il en résulte alors une méthode d'éducation
basée sur la psychologie du développement de l'enfant."
...
Elle termine par ces mots de Gibran :
"Le travail est l'amour rendu visible".

J'ai beaucoup aimé relire ce chapitre,
j'espère que vous trouverez vous aussi
l'envie de lire ou relire "l'esprit absorbant de l'enfant".
(p162 à 167 dans mon édition)

Au delà de cette lecture,
je suis frappée de voir combien tout cela est vrai pour moi,
aujourd'hui,
pour le développement de ma propre vie.

A tout âge nous avançons sur le chemin du développement.
A tout âge nous pouvons progresser, apprendre, vivre mieux !
Et ça, c'est FORMIDABLE !


Bonne Année 2010
sereine, joyeuse, libératrice...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

merci florence pour ce beau message tu ma donné envie de relire l'esprit absorbant!!!!!!
très bonne année a toi, et ta famille, douceur, joie sérénité.......
a bientôt
nadine

Anonyme a dit…

Bonne Année Florence ainsi qu'à toute ta famille.
Je relis régulièrement les livres de Maria moi-aussi. Cela fait du bien de retrouver sa sagesse : un peu comme si on venait chercher du réconfort auprès d'une maman.
Sylvie

Florence en France a dit…

merci et bonne année à vous et vos familles.

Sylvie a dit…

Merci de nous faire partager"l'esprit absorbant"

Notre fille Laura n'a jamais aimé les "maths". Depuis que quelques personnes comme vous,lui a fait découvrir la méthode Montessori,tout s'éclaircit pour elle! et nous les parents, nous aprenons tous les jours! c'est merveilleux!

Sylvie