19 septembre 2006

l'orthographe dynamique

Voilà le texte travaillé avec les acquis d'analyse Montessori de Mon trésor.

On utilise les symbole pour identifier la nature des mots,
et en déduire ce qu'il faut faire pour les accorder


là, le pronom personnel sujet et le verbe indicatif présent, verbe du premier groupe


Cela fait remonter du travail sensoriel fait avec les fiches à encoche, qui travaillent les terminaisons des conjugaisons régulières.

Nous discutons par oral de la façon d'écrire...
et on note juste les flèches qui correspondent à la démarche
là on note 1 et 2 sous les deux verbes et on met une flèche pour se rappeler en cas de 2 verbes qui se succèdent, le deuxième est à l'infinitif, donc le é que l'on entend se note "er".




là ce sont les accords en genre et nombre de l'article, l'adjectif qualificatif, et du nom...
Posted by Picasa
là, c'est la préposition pour qui implique que le verbe est à l'infinitif. On entend é que l'on écrit er à la fin du verbe.
c'est bien la compréhension qui amène à écrire correctement et non la simple mémorisation de trucs.

L'enfant a relevé des mots qu'il aurait du mal à orthographier, et copie quelques fois pour s'aider à en mémoriser l'orthographe. Il a ainsi un capital de mots qu'il augmente à sa guise.

L'enfant utilise un magnétophone et se dicte, l'après-midi, la phrase travaillée le matin.
Il écrit et se corrige lui-même avec le texte travaillé avec l'adulte.

1 commentaire:

Falbala-13 a dit…

Bonjour !
Je suis arrivée sur ton blog grâce au lien que tu as indiqué sur le blog d'une de mes amies "montessoriennes".
Pour ma part, je suis prof de français en collège traditionnel (stagiaire cette année) et très à l'écoute des pratiques pédagogiques orientées vers l'enfant "constructeur de ses apprentissages". Le pb des homophones grammaticaux est vraiment très difficile à traiter en classe, c'est pourquoi ton approche m'intéresse. Pourrait-on échanger + sur toutes les démarches que tu proposes à tes enfants ?