27 juin 2007

Contrastes de géographie

Pour les CONTRASTES de GEOGRAPHIE...il faut revenir à l'esprit initial pour comprendre comment fabriquer le matériel.
Au départ (d'après le cours que j'ai) Maria Montessori veux aider l'enfant à organiser ce qu'il perçoit. L'enfant a travaillé en sensoriel sur le globe rugueux (bleu et sable) il a mémorisé sensoriellement sous ses doigts des formes. Les contrastes de géographie viennent apporter le mot qui correspond à cette sensation, ET mettre ce mot en lien pour amener à la mémorisation. La vue va venir compléter cette sensation vécue du bout des doigts. Il est donc important, pour marquer l'enfant, de simplifier: enlever les détails inutiles et "d'éxagérer" les caractéristiques des formes pour qu'il perçoive bien l'esprit.
Ma prof ne nous donne que 6 formes. péninsule/golfe ; isthme/détroit ; lac/île .
img :
EXAMPLE


Il y a deux matériels...les contrastes et les formes.
Les contrastes prolongent le globe en le précisant. Mais pour que l'enfant comprenne à quoi cela correspond dans la réalité, nous utilisons les formes qui sont en 3 dimensions. (des bacs dans lequel on va verser de l'eau qui ont la même forme exactement que les contrastes).
L'enfant a le globe dans les mains, on revoit avec lui (on lui fait toucher le lisse et on dit "la mer", puis on lui fait toucher le rugueux "la terre"). Puis, sur les contrastes on touche la mer, la terre. Aujourd'hui, on va faire la mer avec de l'eau, (et on sort une bouteille d'eau), et la terre avec de la terre (et on sort de la glaise) et pour que l'eau ne parte pas on va prendre des barquettes (moi, j'ai récupéré des barquettes bleues qui contenaient du poisson, comme ça c'est rectangulaire comme les plaques rugeuses de mes contrastes). Pour que cela soit plus facile j'ai découpé un gabarit dans du plastique marron(comme la terre) identiques à mes contastes...puis je prend la glaise, je pose mon gabarit. Je demande à l'enfant de découper au bord du gabarit (je commence par l'ile pour que cela soit plus marquant) je dépose d'un coté dans une barquette l'ile, je verse de l'eau et je dit "ILE" et je dépose le deuxième morceau, je tend la bouteille à l'enfant, qui verse dans le trou, et je dit "LAC". Et voilà...on continue pareil avec les autres mots.

La suite c'est une mise en paire mot/contraste quand l'enfant en est à la lecture du mot, puis définition/mot quand l'enfant en est à la lecture de la phrase.

Dans les définitions, il y a l'origine qui est donnée...
Comme pour tout apport de vocabulaire, elle nous fait revenir à l'histoire du mot (éthymologie) nous avons donc la racine du mot entre parenthèse dans la définition. Comme pour la forme, dans la définition, il faut simplifier au maximum et "exagérer" le contraste.

péninsule : ( latin:paene presque et insula île (mais aussi édifice isolé, quartier))
partie de terre qui avance dans la mer.
pour info la différence entre presqu'île et péninsule est une question d'échelle.( Presqu'île c'est plus petit), Nous sommes en train de donner à l'enfant le mot qui va avec une sensation vécue sur le globe...nous sommes donc bien à une échelle continentale.
(cap implique que la pointe soit élevée).

golfe: partie de mer qui avance dans les terres (moi, je n'ai pas écrit l'origine car cela me semble assez confus...cela vient de l'italien golfo emprunté à au grec kolfo = pli mais si vous voulez le mettre ...)

isthme : (grec isthmos : passage étroit) langue de terre ressérrée entre deux mers.
detroit : (latin districtus : sérré) bras de mer ressérré entre deux terres.

lac (latin lacus : lac, trou rempli d'eau) grande étendue d'eau douce entourée de terre.
île (latin isola : ïle, mais aussi...édifice isolé ) grande étendue de terre entourée de mer.

J'ai aussi à chaque carton un nom connu qui illustre bien..., péninsule Ibérique, golfe Persique, détroit de Gibraltar, Isthme de Panama, lac Victoria, Île de Madagascar.
à toi de trouver des exemples qui sont "parlant" pour les enfants.

à propos du système de lacs, et de l'archipel. Cela a été ajouté ensuite pour répondre à une demande américaine. C'est une idée ! Le Canada a ses grands lacs qui correspondent bien à l'inverse d'un archipel sensoriellement.

On pourrait proposer une définition qui se rattache à ce que l'enfant a appris, et le présenter dans un second temps :
système de lacs : ensemble d'étendues d'eau entourées de terre.
archipels : ensemble détendues de terre entourées de mer.
ou même mettre : ensemble d'îles relativement proches et ensemble de lacs relativement proches...ce qui correspond mieux à l'esprit.
plus un exemple comme archipel des Maldives, et Les grands lacs.

Vous peuvez trouver de belles photos pour illustrer sur internet, sur wikipédia par exemple pour péninsule : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ninsule et faire travailler les images avec les noms et les définitions.

Allez au boulot !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est vrai qu'on commençait à s'ennuyer, là.

Damien