04 février 2009

je ne savais pas ...alors

Je ne savais pas que c'était impossible, ... alors je l'ai fait !

Avant de commencer ce projet, cette vie différente autour de notre famille et de la vie d'instruction en famille, ... je ne savais pas que c'était IMPOSSIBLE !

Bien vite tous m'ont dit "tu ne PEUX pas !"
Beaucoup m'ont dit plus humblement, " je n'y crois pas !".

Mais je ne savais pas, je voulais VOIR si c'était vrai.
Je ne voulais pas connaitre dans ma tête, me faire une idée, car d'idée en idée, on se perd !

J'ai commencé par REGARDER, ECOUTER, SENTIR ...
et un jour, comme je ne savais pas, j'ai commencé à EXPERIMENTER !

C'est devenu fou ! car j'ai aimé tracer ce chemin nouveau,
et je me suis découverte plein de belles surprises en moi ...
et de plus en plus de surprise autour de moi !

La beauté venait du DEDANS, et contaminait l'extérieur.
Ce n'était plus un VIDE qui fait peur, ... c'était un vide qui donne forme à l'avenir, mais pour cela, il ne fallait pas le remplir avec la tête, les idées, les images et les sons virtuels, il fallait attendre que cela arrive ... jusqu'aux mains et jusqu'aux pieds.

Cela devait MURIR !

Et quand cela s'est mis en MARCHE, cela m'a permis d'atteindre le ciel ... bien plus haut que mes petites idées qui existaient dans ma tête, avant !

Depuis, mes enfants cheminent comme moi,
et je ne veux pas leur dire ce qui est impossible,
car je ne savais pas que c'était impossible, alors, ...

5 commentaires:

lalalere a dit…

comme c'est beau ! merci, car même si je débute, c'est ce que je ressens profondément, mais n'aurais jamais réussi à l'écrire ainsi !

Katioucha a dit…

Dirais pas mieux que lalalère, moi qui débute aussi et qui pressens, malgré mon ignorance, que le chemin sera merveilleux. Comme le dit si bien un célèbre philosophe contemporain (Jean-Jacques Goldman, pour ne pas le citer, lol), "y a qu'les routes qui sont belles, peu importe où elles nous mènent" et celle-là, en particulier, elle est réellement stupéfiante.

Veronik a dit…

Je vais mettre mon petit grain de sel et redire cette phrase merveilleuse que je trimballe depuis mes débuts en non-sco mais qui peut se prêter au reste de notre vie : " Ne suivez pas les chemins déjà tracés, allez plutôt là où il n'y a pas de chemins et laissez y votre propre trace..."

Florence en France a dit…

merci à vous.
c'est après avoir regardé cette émission de Delarue cette semaine,
"les temps changent",
émission franchement déprimante,
qu'est né cette bouffée d'espérance,
je me sens bien dans ma vie,
...parce que je la vis !
bon chemin à vous aussi !
...plein d'espérance bien sûr !

Lysalys a dit…

Bravo pour ce billet. : )